Les Cawottes Explosives

Guilde du serveur Mylaise (Dofus)
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden
Cawotte enwagée


Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 06/03/2009

MessageSujet: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Sam 6 Mar - 2:42

Ici tout est rien mais rien est tout. On se prend au sérieux ou pas.
Seules conditions: respecter les propos de chacun, argumenter, et aucun copié/collé.

Je laisse l'honneur à un autre d'ouvrir le sujet qui lui plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mulan-
Cawotte sautée


Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 25
Localisation : Brakmar

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Sam 6 Mar - 3:02

Citation :
Je réserve le post de la premiére réponse !

Mais comme il est tard et qu'ils m'ont épuisé les neurones avec leur chat de bidule mort à x-100%, l'attache du plafond qui fait que l'on n'est pas libre, la complexité de Linux, Hp..., l'humour évalué au premier ou second degré,la théorie des cordes.. Donc voilà je m'abandonne au Kinder pour ce soir!
Je vous embrasse, merci pour cette merveilleuse soirée, vous êtes supers !


Bon je commence la ronde alors.

L'amour, aimer ou ne pas aimer ? Libre ou enchainé ? Dépendant ou besoin vital ? Besoin éternel ou éphémére ?

Cette liste de paradoxes et d'interrogation est non-exhaustive.L'homme par sa définition même dépend d'un besoin grégaire, il est le produit même d'une société qui est, elle-même la réflexion humaine. Alors si l'on observe cet être vivant à plus basse échelle, prennons deux individus sur lesquels l'amour a frappé. Peut-on les définir de simple d'esprit, peut-on leur diagnostiquer des troubles du comportement ou une dépendance qui se devrait d'être sevrée ? Non, il ne sont pas libres (tu as raison Gold ^^), enchainés l'un à l'autre, mais tout à fait et entiérement heureux, non ? C'est un besoin passionnel, vital, oui allons jusqu'à cet extrême, on a bien relevé un taux important de décés quand, dans un couple, l'un venait à disparaitre, l'autre ne pouvait lui y survivre. Certains se refusent à ce don, d'autres le dénigrent sans le connaitre ou d'autres encore, se jouent de lui. Mais n'est-ce pas une nécessité, un bonheur certain et assuré que d'avoir quelqu'un, sa moitié, dans ce vaste monde joncher d'obstacles, de craintes, de haines et de solitude. Alors on se raccroche (oui oui, référence à la théorie des Cordes de mon Dads et à la théorie des Attachements de Gold ! Smile ) à cette personne. Rappelons que le bonheur ne doit en aucun cas dépendre de l'autre, cela serait une bien trop grande charge et responsabilité pour l'autre personne, mais bon gré, mal gré, on ne peux pas le nier, on est naturellement heureux et épanouïe quand on sait que notre amour est entier, immuable et inébranlable en fait.

Pour finir, quand à notre polémique sur la liberté humaine, pour ma part, l'être humain n'est libre de rien, il n'est que l'instrument de ses sentiments, de ses actes, de ses rencontres, de son évolution et de ce monde, mais oui on peut-être heureux en ne jouissant pas d'une liberté certaine, tout dépend après de quel emprisonnement nous sommes la cible.



Ps: Je sais c'est long, chiant, ça ne sert à rien, mais je l'avait promis, donc voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mulan-
Cawotte sautée


Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 25
Localisation : Brakmar

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 18:53

Je tiens à précier que Zozo en tant que belligérant de la soirée de vendredi, et professeur de Linux, doit OBLIGATOIREMENT poster!

Au lieu de te défiler, espèce d'asocial va !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zhoka
Cawotte sauteuse


Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 05/02/2010
Age : 30
Localisation : Cimetière koalack

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 19:01

quoi ? ! (ca y est j'ai posté)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxi
Dieu Cawotte


Nombre de messages : 1618
Date d'inscription : 06/03/2009
Age : 26
Localisation : [-1/33]

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 19:30

Mulan- a écrit:

L'homme par sa définition même dépend d'un besoin grégaire, il est le produit même d'une société qui est, elle-même la réflexion humaine.

Est-ce l'homme qui fait la société ? la société qui fait l'homme ?

Mulan- a écrit:
Alors si l'on observe cet être vivant à plus basse échelle, prennons deux individus sur lesquels l'amour a frappé. Peut-on les définir de simple d'esprit, peut-on leur diagnostiquer des troubles du comportement ou une dépendance qui se devrait d'être sevrée ? Non, il ne sont pas libres (tu as raison Gold ^^), enchainés l'un à l'autre, mais tout à fait et entiérement heureux, non ?

Comment peut-on être heureux lorsque notre bonheur ne se résume qu'à la simple présence d'une personne ? Ils ne sont donc pas entièrement heureux du moment où ils ne sont pas capable de survivre l'un sans l'autre. A moins que la dépendence soit une forme de bonheur.

Mulan- a écrit:
C'est un besoin passionnel, vital, oui allons jusqu'à cet extrême, on a bien relevé un taux important de décés quand, dans un couple, l'un venait à disparaitre, l'autre ne pouvait lui y survivre.

Ceci confirme donc que ces deux personnes ne sont pas entièrement heureuses.

Mulan- a écrit:
Rappelons que le bonheur ne doit en aucun cas dépendre de l'autre, cela serait une bien trop grande charge et responsabilité pour l'autre personne, mais bon gré, mal gré, on ne peux pas le nier, on est naturellement heureux et épanouïe quand on sait que notre amour est entier, immuable et inébranlable en fait.

-> Incohérant avec le début du texte
-> Comment peut on dire que l'amour est immuable et inébranlable ? L'amour n'est il pas un feu qu'il est necessaire d'attiser ? Même le plus puissant des feux mourra sans oxygène.

Mulan- a écrit:
Pour finir, quand à notre polémique sur la liberté humaine, pour ma part, l'être humain n'est libre de rien, il n'est que l'instrument de ses sentiments, de ses actes, de ses rencontres, de son évolution et de ce monde, mais oui on peut-être heureux en ne jouissant pas d'une liberté certaine, tout dépend après de quel emprisonnement nous sommes la cible.

Oui nous ne sommes pas libre, non ce n'est pas parce que nous sommes dépendant de nos sentiments. Certaines personnes sont libres, elles ont choisies de renoncer à la société et à la sécurité que cette dernière apporte. L'homme est prisonnié de son gout pour le matériel, et de son manque de volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mulan-
Cawotte sautée


Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 25
Localisation : Brakmar

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 19:55

maxi a écrit:
Mulan- a écrit:

L'homme par sa définition même dépend d'un besoin grégaire, il est le produit même d'une société qui est, elle-même la réflexion humaine.

Est-ce l'homme qui fait la société ? la société qui fait l'homme ?
D'après Moscovici, en chaque sujet habite une société, elle même issue du sujet. Car ce sujet par le phénoméne d'intériorisation, va vivre en référence à autrui, et donc extériorisé ce qu'il a apprit de cet autrui, de cette société, ce qui va infuencer le monde déjà existant. (je sors un peu ma science, pour me venger du Haut et Bas Moyen Age ^^)


Mulan- a écrit:
Alors si l'on observe cet être vivant à plus basse échelle, prennons deux individus sur lesquels l'amour a frappé. Peut-on les définir de simple d'esprit, peut-on leur diagnostiquer des troubles du comportement ou une dépendance qui se devrait d'être sevrée ? Non, il ne sont pas libres (tu as raison Gold ^^), enchainés l'un à l'autre, mais tout à fait et entiérement heureux, non ?

Comment peut-on être heureux lorsque notre bonheur ne se résume qu'à la simple présence d'une personne ? Ils ne sont donc pas entièrement heureux du moment où ils ne sont pas capable de survivre l'un sans l'autre. A moins que la dépendence soit une forme de bonheur.
Tu peux très bien être heureux sans personne, mais en général deux personnes s'aimant on tout de même besoin de l'autre pour un bonheur accompli. Et être dépendant de celui-ci que l'on aime n'a rien de dégradant tant que l'on sait vivre avec sans polluer la relation. (C'était juste un cas particulier et non général hein dans le sujet ^^)

Mulan- a écrit:
C'est un besoin passionnel, vital, oui allons jusqu'à cet extrême, on a bien relevé un taux important de décés quand, dans un couple, l'un venait à disparaitre, l'autre ne pouvait lui y survivre.

Ceci confirme donc que ces deux personnes ne sont pas entièrement heureuses.
Ils ne sont pas capables dans un cas comme celui-ci de vivre l'un sans l'autre, mais dans d'autres configurations on voit tout à fait des gens qui s'aiment sachant vivre l'un sans l'autre, cela dépend du caractére de l'individu après.


Mulan- a écrit:
Rappelons que le bonheur ne doit en aucun cas dépendre de l'autre, cela serait une bien trop grande charge et responsabilité pour l'autre personne, mais bon gré, mal gré, on ne peux pas le nier, on est naturellement heureux et épanouïe quand on sait que notre amour est entier, immuable et inébranlable en fait.

-> Incohérant avec le début du texte
-> Comment peut on dire que l'amour est immuable et inébranlable ? L'amour n'est il pas un feu qu'il est necessaire d'attiser ? Même le plus puissant des feux mourra sans oxygène.
Il l'est dans la limite du raisonnable et quand les deux protgonistes font en sorte que cela le soit, ce n'est pas un feux divin. (Tu voulais pas le paver d'une page quan même Laughing )



Mulan- a écrit:
Pour finir, quand à notre polémique sur la liberté humaine, pour ma part, l'être humain n'est libre de rien, il n'est que l'instrument de ses sentiments, de ses actes, de ses rencontres, de son évolution et de ce monde, mais oui on peut-être heureux en ne jouissant pas d'une liberté certaine, tout dépend après de quel emprisonnement nous sommes la cible.

Oui nous ne sommes pas libre, non ce n'est pas parce que nous sommes dépendant de nos sentiments. Certaines personnes sont libres, elles ont choisies de renoncer à la société et à la sécurité que cette dernière apporte. L'homme est prisonnié de son gout pour le matériel, et de son manque de volonté.

Je n'ai pas dit QUE des sentiments mais aussi de ses actions, cela comprenant ta réponse^^.
PS: ne jamais faire de post philosophique quand Maxi a la possibilité de le lire.
(Zho ne postes pas en fait)




Je t'interdis de répondre ! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxi
Dieu Cawotte


Nombre de messages : 1618
Date d'inscription : 06/03/2009
Age : 26
Localisation : [-1/33]

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 20:07

Mulan- a écrit:

D'après Moscovici, en chaque sujet habite une société, elle même issue du sujet. Car ce sujet par le phénoméne d'intériorisation, va vivre en référence à autrui, et donc extériorisé ce qu'il a apprit de cet autrui, de cette société, ce qui va infuencer le monde déjà existant. (je sors un peu ma science, pour me venger du Haut et Bas Moyen Age ^^)

Et sinon toi tu en penses quoi ?

Tu peux très bien être heureux sans personne, mais en général deux personnes s'aimant on tout de même besoin de l'autre pour un bonheur accompli. Et être dépendant de celui-ci que l'on aime n'a rien de dégradant tant que l'on sait vivre avec sans polluer la relation. (C'était juste un cas particulier et non général hein dans le sujet ^^)

Si on est vraiment dépendant de la personne, j'aimerais savoir comment on peut vivre avec sans que ça ressorte ?


Ils ne sont pas capables dans un cas comme celui-ci de vivre l'un sans l'autre, mais dans d'autres configurations on voit tout à fait des gens qui s'aiment sachant vivre l'un sans l'autre, cela dépend du caractére de l'individu après.

Il aurait été bon de le souligner avant alors, et non faire une généralité d'un cas particulier :p

Il l'est dans la limite du raisonnable et quand les deux protgonistes font en sorte que cela le soit, ce n'est pas un feux divin. (Tu voulais pas le paver d'une page quan même Laughing )

Si les deux font en sorte que ça marche, il n'est donc pas immuable. L'amour ne peut être immuable, sauf si on le considère comme chose figée


Je n'ai pas dit QUE des sentiments mais aussi de ses actions, cela comprenant ta réponse^^.
PS: ne jamais faire de post philosophique quand Maxi a la possibilité de le lire.
(Zho ne postes pas en fait)


Je ne parle pas des actions, mais du confort materiel et du manque de volonté qui empeche l'homme d'acceder à la liberté. La société a fait en sorte de rendre le prix à payer bien trop elevé aujourd'hui, mais des hommes libres existent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacrimax
Meneur


Nombre de messages : 1806
Date d'inscription : 06/03/2009

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 20:25

Désormais, pour me débarrasser de tout bwork souhaitant intégrer la guilde, je le dirigerai vers ce sujet en lui indiquant qu'une contribution de 50 lignes minimum est exigée pour avoir le droit de poster sa candidature dans la Cawotte Recwuteuse.

Ça devrait avoir un effet radical. Twisted Evil

_________________
Cordialement.

Sacrimax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxi
Dieu Cawotte


Nombre de messages : 1618
Date d'inscription : 06/03/2009
Age : 26
Localisation : [-1/33]

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 20:26

Comme ça j'aurais encore plus une réputation de gros chieur xD

merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mulan-
Cawotte sautée


Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 13/08/2009
Age : 25
Localisation : Brakmar

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 20:37

Parce que ta réputation de gros chieur n'était pas à son maximum déjà ? Suspect

On n'aura plus personne en post de candidature bientôt, mais cela pourrait être un filtre plausible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeheller
Divinité Cawotte


Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 05/04/2009
Age : 21
Localisation : En tout cas pas avec des voleurs et profiteurs ...

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 20:41

Que peut bien dire un môme de l'amour , ne peut on bien parler que de ce que l'on ne connait pas ?
L'observateur par sa simple interraction avec l'objet , dans l'acception générale de ce mot , influence ce dernier et le modifie.

En ce sens un objet immuable ne peut etre observé , s'il existait nous n'en aurions pas conscience, car en l'etat , en avoir conscience le rendrait palpable et nous le modélerions au sceau de nos pensées .
il semble donc acquis qu'observer un amour immuable et eternel ou simplement en avoir conscience modifierait celui ci .
L'amour est il simplement une invention rassurante dont on a besoin pour affronter l'avenir et son cortège de peurs, de peurs si intimes, si vives , si intenses que l'on ne se sent pas la force de les affronter seul .
L'amour n'est il que le besoin impérieux de mettre un mot sur un état d'esprit ou pour mieux dire sur une plénitude que l'on ne peut décrire ou nommer tant elle dépasse l'état de ce qui est quantifiable.
Il ne serait alors que l'observation morcellaire et incomplète d'un tout , un tout que l'on ne peut embrasser tant il nous depasse.
Il est tout ce à quoi l'Homme aspire , il est tout ce dont l'Homme a besoin et envie. "All you need is love" résume un pan d'observation de ce tout .
"All you are is love" aimerais-je ajouter.

Sans amour , aucune vie ne vaut d'être vécue , sans amour aucune vie ne saurait être vécue .
L'amour ne repond à aucune loi de la physique et c'est en cela qu'il est parfois si dur à cerner pour un esprit embrumé d'équations inadaptées à le justifier , à l'expliquer ou à le comprendre.
L'Amour ne se mesure pas, ne s'additionne pas , ne se soutrait pas non plus , tout au plus se multiplie t'il au croisement d'un regard , à l'intolérable absence de l'autre . On n'en est pas dépendant de cet autre personne,
mais on en est totalement esclace, esclave volontaire et ne cessant de clamer son goût de la liberté et de chanter des valeurs auxquelles au fond de soi on sait avoir renoncé pour partie.

Aimer n'est plus être libre, aimer c'est être enfermés avec l'être chéri dans une seule et même bulle , une bulle de bonheur innacessible aux autres et parfois à soi meme .
Mais aimer c'est également vouloir ne pas priver l'autre de ce qui le caractérise de son âme de sa façon d'etre, ne pas vouloir le modeler le ciseler à son image d'idéal .
C'est accepter l'autre tel qu'il est et deviendra quand il changera.
L'amour n'a pas de modèle , d'explication , de formule , c'est avant tout une alchimie de deux êtres de deux ames de deux vies de deux visions .
On ne sait à quel point l'on peut aimer sans doute qu'en se rendant compte de ce que l'on a perdu ou de ce que l'on risque de perdre.
Et l'on est sur de son amour que le jour ou la seule personne qui pourrait nous consoler est celle qui nous a fait mal.

Alors l'amour immuable n'existe sans doute pas , sinon on l'aurait déjà observé car il est omniprésent et eternel , si on l'avait vu selon le principe d'incomplétude , on l'autait modifié et transformé.
Mais une fois de plus ce petit écrit sur l'amour n'est rien d'autre qu'un aperçu bien incomplet d'un phénomène qui me dépasse et pour mieux dire qui m'entoure.
L'amour n'est pas mesurable, mais ce que l'on pense de l'autre donne juste une idée de l'infini et un désir d'éternité.

Il n'y pas de destin , il n'y a que des rencontres , il n'y a pas d'amour il n'y a que des évidences.

Mais que peut bien dire un môme de l'amour , si ce n'est une vision toute scientifique , si l'amour est infini et eternel , je l'ai forcément déjà rencontré , s'il ne l'est pas , je n'ai pas de meilleur mot pour décrire
certains evenements passés, présents et futurs.

je ne sais pas si l'amour existe , mais tu en es la preuve formelle.


Dernière édition par jeheller le Lun 8 Mar - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxi
Dieu Cawotte


Nombre de messages : 1618
Date d'inscription : 06/03/2009
Age : 26
Localisation : [-1/33]

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 20:44

*ne lit pas un texte parlant d'amour rédigé comme un texte scientifique*

malade va.


(bon si j'ai lu, et je suis pas d'accord avec qqls trucs, mais j'ai franchement la flemme d'argumenter, donc jme contetarais de dire que je suis pas d'accord avec "aimer c'est être enfermés avec l'être chéri dans une seule et même bulle". C'est ça qui m'a le plus interpelé !)

par pitié ne dénature plus jamais l'amour dads ! scientifique va
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeheller
Divinité Cawotte


Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 05/04/2009
Age : 21
Localisation : En tout cas pas avec des voleurs et profiteurs ...

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 21:13

Ben voila c'est facile de provoquer des reactions ^^

s'enfermer dans une bulle ou l'on est seuls à deux n'a de sens que si les autres ont une place dans la bulle je suis d'accord, une place pour l'amitié , pour l'amour filial maternel , paternel ... des tas d'autres formes
d'amour .
mesurer l'amour en scientifique n'a d'autre raison que de dire que l'amour ne se mesure pas ne se justifie pas ne s'explique pas ... il est , on le vit , on le ressent.

mais une fois de plus je n'y connais rien ce sont juste mes mots pas ceux conventionnels et conventionnés d'auteurs calibrés .
je ne leur demande pas de m'expliquer ce qu'est l'amour car je ne leur demande pas de le vivre pour moi.

un ressenti se doit d'être individuel et personnel

CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golden
Cawotte enwagée


Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 06/03/2009

MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Lun 8 Mar - 22:53

Je manque de temps pour lire toutes ces réponses et surtout je manque de forme (putain je me demande ce que j'ai (je suis malade)). Je me ferai donc un plaisir de lire tout ça et d'y répondre si je le peux au plus vite Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?   Aujourd'hui à 17:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a dit que la Philosophie c'est chiant?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aide spirituelle RP] : La Philosophie de l'Eclat
» Dark Limbs: philosophie et objectifs
» quelle est votre philosophie du Jeu ?
» Philosophie ou débat passionné ?
» "Philosophie" et orientation des différentes factions?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cawottes Explosives :: Le zoo :: Le baw-
Sauter vers: